S'abonner à mon fil RSS

Pollution Watch vous à l’oeil. Le saviez-vous ?

Approximativement 321 entreprises canadiennes sont la source de 37 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre au pays. C’est ce qu’on apprend en consultant le site Internet de l’organisme www.pollutionwatch.org. Ça vaut la peine de consulter cette grande base de données, une première, je crois. Ce qui m’amène à aborder la question de la veille médiatique. Plusieurs entreprises font une telle veille, histoire de vérifier ce qui se dit sur elles. La veille médiatique existe depuis longtemps. Elle a cependant bien changé avec l’arrivé d’Internet. Aux médias traditionnels (quotidiens, hubdomadaires, radio et télévision), il faut maintenant ajouter les publications sur Internet (e-zine), les sites Internet… et désormais les blogues. Ça fait beaucoup de travail et de médias de communication à surveiller, car ils peuvent attaquer la réputation d’entreprises à leur insu.Il faut aussi exercer une surveillance des fils de presse chaque jour, ce qui n’est pas une mince tâche vu le nombre de communiqués de presse qui sont diffusés chaque jour. La réputation d’une entreprise en vaut cependant la peine. Chaque entreprise peut vérifier sa position parmi les entreprises polluantes en interrogeant la base de données. Il suffit d’utiliser l’engin de recherche sur le site de Pollution Watch, d’inscrire le nom de l’entreprise et de vérifier. N’importe qui peut le faire au Canada et ailleurs dans le monde. Ça fait mal à une réputation.

Cette note a été postée le Lundi, octobre 23rd, 2006 à 8:27 dans la catégorie ENVIRONNEMENT, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS DE PRESSE. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire