S'abonner à mon fil RSS

Des gastroentérologues sonnent l’alarme. Personne ne répond.

Depuis que les temps d’attente pour voir un médecin de famille (à condition d’en avoir un), ou pour consulter un spécialiste, ou encore pour passer un examen, on fait la une des médias, il y a presque trois ans maintenant, il est très difficile d’intéresser un journaliste à une question de délai d’attente. Les gastroentérologues canadiens en savent quelque chose. L’Association canadienne de gastroentérologie m’a embauché comme consultant pour les aider à hausser la notoriété des maladies du système digestif. Pas facile. Malgré un travail remarquable de l’association pour mesurer les délais d’attente au Canada, malgré une série de normes sur les temps d’attente médicalement acceptables, la majorité de leurs efforts (et des miens) pour intéresser les médias sont demeurés vains. Une de mes amies, anciennement éditorialiste dans un quotidien, me disait que ce n’est plus de la nouvelle. Il faut autre chose. Il faut des patients qui témoignent. Il y a juste un problème. Il n’y a rien de sexy dans une nouvelle qui parle de diarrhée chronique, de reflux gastrique ou de cancer du côlon. Les patients ne veulent surtout pas en parler à des journalistes et se retrouver dans les médias. Et les journalistes ne sont pas intéressés à en parler. La démographie pourrait bien aider les gastroentérologues. Les baby boomers ont atteint et dépassé l’âge de 50 ans. Passé 50 ans, les médecins recommandent de passer une coloscopie afin de dépister le cancer du côlon. Il y a juste un problème. Si tous les baby boomers décident de passer une coloscopie, les listes d’attente risquent d’être très longues, car il n’y a pas assez de gastroentérologues au Canada pour répondre à la demande. Mais ça aussi, les médias ont refusé d’en parler jusqu’à maintenant.

Cette note a été postée le Vendredi, décembre 29th, 2006 à 9:49 dans la catégorie LOBBY, MES SERVICES, RELATIONS DE PRESSE, SANTÉ. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire