S'abonner à mon fil RSS

L’avenue du Parc deviendra-t-elle l’avenue Robert-Bourassa ?

Je surveille avec attention l’organisation de l’opposition au changement de nom de l’avenue du Parc. Les opposants ont, jusqu’ici, mené une belle bataille et exercé la pression nécessaire pour se gagner des appuis, même parmi les politiques. L’embauche de l’avocat Julius Grey est une excellente décision. L’avenue du Parc pourrait bien demeurer l’avenue du Parc.

Je m’étonne toujours de constater que des gens pensent pouvoir effectuer des changements pareils sans consultation. Au cours des 10 dernières années, je suis intervenu au nom de gestionnaires immobiliers et de promoteurs qui avaient tenté de mener des projets et qui rencontraient de l’opposition. Dans certains cas, il m’a fallu plusieurs mois pour rétablir la communication entre mes clients et les groupes d’opposants.

J’ai réalisé une vingtaine de projets dans diverses municipalités au Québec. Des projets qui nécessitaient un changement aux règlements de zonage. J’ai mobilisé des résidents pour signer des registres et participer à des référendums. Et j’en ai gagné une bonne part. Le secret : communication ouverte avec les résidents et d’autres trucs que j’utilise au bon moment…

Cette note a été postée le Samedi, décembre 30th, 2006 à 5:41 dans la catégorie CONSULTATIONS PUBLIQUES, LOBBY, MES SERVICES, RELATIONS DE PRESSE. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire