S'abonner à mon fil RSS

Ce n’est pas évident !

J’ai créé et je rédige ce blogue d’affaires depuis le mois d’octobre 2006. Bien avant, j’avais commencé à fréquenter Yulbizz et à entretenir des discussions sur les nouvelles formes de communication avec Michel Leblanc et avec Philippe Martin. Je passe passablement de temps à me documenter, à m’informer, à m’instruire sur le WEB 2.0 et sur toutes les nouvelles formes de communication. J’y crois profondément, car, depuis toutes ces années où je pratique la communication et les relations publiques, j’ai observé de profonds changements dans la façon d’exercer ma profession. Ces changements se sont produits de façon insidieuse, mais ces changements me poussent à explorer les nouvelles formes de communication et, surtout, à conseiller différemment mes clients. Et c’est là que je constate que CE N’EST PAS ÉVIDENT ! Pas évident de convaincre des clients de revoir leurs façons de communiquer avec leurs publics. Pas évident de les convaincre d’utiliser les médias sociaux, de lancer un blogue et d’inviter les inernautes à réagir et à proposer du contenu, d’utiliser les wikis, etc. Ces mots ne leur sont pas familiers. Ils font référence à des concepts qui ne signifient souvent rien pour eux, d’où une certaine distance dans notre dialogue. Dans la plupart des cas, lorsque j’aborde ces sujets, je détecte dans le regard des clients et dans leur attitude corporelle un malaise, comme si j’étais tombé d’une autre planète (je n’ose même pas utiliser l’expression consacrée « de la planète Mars », elle est trop familière et connue. Pour ces clients, je dois tomber d’encore plus loin…). Moi même, lorsque j’investis de mon temps pour me familiariser avec le WEB 2.0, je rencontre plusieurs obstacles. Mes coach ont beau me dire « regarde, c’est simple », je leur réponds « Non ce n’est pas simple. Va moins vite et prends le temps de me montrer. »

Tout cela pour dire que le discours de vente de ceux et celles qui proposent le Web 2.0 n’est pas au point… le mien en tout cas. J’en veux pour exérience le cas de ce propriétaire d’une PME, un type très intelligent, qui comprends très vite et qui sait interpréter mes recommandations et conseils en avantages concurrentiels pour son entreprise. Or, il me répète souvent : « Est-ce que tu peux vulgariser un peu ? ».

Et puis il y a ce nouveau client, pour lequel j’investis actuellement de mon temps afin de lui faire une proposition qui, vous l’avez deviné, contiendra des recommandations sur l’intégration des nouvelles formes de communication. Je fouille le web à la recherche de documents. J’en trouve d’excellents. Il me reste à simplifier mon discours, à dégager les avantages concurrentiels. Je sens que je vais y passer beaucoup de temps, beaucoup, beaucoup de temps.

La facilité serait de proposer des formes de communication traditionnelles, avec lesquelles je suis confortable, que j’utilisais au début de ma carrière, il y a de cela plusieurs années. MAIS, ÇA, JE M’Y REFUSE.

PS : Dommage que je ne puisse assister au dernier Yulbiz avant la pause des vacances. J’en aurais profité pour débattre de cette question avec quelques participants. À charge de revanche.

Cette note a été postée le Vendredi, juin 22nd, 2007 à 11:20 dans la catégorie ÇA M'ÉNERVE !!!, DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES, MÉDIAS SOCIAUX, MES SERVICES, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


1 commentaire sur “Ce n’est pas évident !”

  1. Pierre Bouchard, INDICO, Consultant gestion de la réputation, relations publiques et communication » Blog Archive » Médias sociaux : difficile de convaincre les clients de les utiliser a écrit:

    […] Mon billet auquel je fais référence est ici. […]

Laissez un commentaire