S'abonner à mon fil RSS

Un communiqué de presse est vite oublié

La semaine dernière, j’entendais à la radio le président d’Influence Communication parler de la durée de vie de l’actualité. Je retrouve les propos du président de cette firme dans l’excellent Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires, page 53, chapitre Bloguer pour informer, écrit par Tristan Péloquin. Selon cette firme, 85 % des nouvelles disparaissent de l’écran radar des médias après 24 heures. Seulement 10 % survivront plus de 72 heures.

J’ajouterais qu’au Canada, les fils de presse publient un communiqué toutes les 5 secondes (ou quelque chose comme ça). De plus, la salles de presse fonctionnent avec des effectifs limités. Les chances que les communiqués des clients soient retenus et qu’ils demeurent dans l’actualité plus d’une journée sont donc très, très minces. Matière à réflexion.

Cette note a été postée le Vendredi, décembre 28th, 2007 à 11:19 dans la catégorie MATIÈRE À RÉFLEXION, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS DE PRESSE. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


2 commentaires sur “Un communiqué de presse est vite oublié”

  1. msullivan a écrit:

    J’ajouterais : Sauf lorsque la diffusion de communiqué comporte un élément web, service offert par les Marketwire et CNW de ce monde. Lorsqu’un communiqué se retrouve sur Internet, les engins de recherche (Google, Yahoo, MSN Sympatico) peuvent aisément repérer la nouvelle et ainsi aider à prolonger sa durée de vie. En tenant compte d’éléments de SEO lors de la rédaction du communiqué, le consultant rend service à son client, qui risque de voir sa nouvelle prendre une place de choix lors de recherches par mots clés. Une diffusion web permet également aux internautes de s’abonner aux flux RSS des entreprises qu’ils veulent suivre et à propager une nouvelle intéressante via digg, deli.ci.ous, Facebook etc.

    C’est certain qu’avec les nouvelles réalités, le communiqué de presse devient un outil parmi tant d’autres, mais je ne suis pas encore prête à le délaisser. Je ne suis pas non plus certaine que le ‘Social media release’ soit encore tout à fait à point, mais je crois qu’il y a certainement des choses à faire pour rendre nos communications encore plus pertinentes et performantes. Notre industrie vit certainement une période très mouvementée et stimulante. Quel plaisir de pouvoir participer aux discussions et débats qui dessineront le visage de son avenir!

    Bonne année Pierre – je suis bien contente de te retrouver de nouveau dans mon Netvibes. Un vrai cadeau de Papa Noël :)

  2. montreal social media marketing » Looking back at 2007 and happy New Year 2008 a écrit:

    […] I’d like to take the opportunity to wish them a wonderful year 2008 and tell them that even if I’m not commeting on their blog, I still pay attention to everything they write. So let’s start with the Yulbiz gang: Philippe Martin, Martin Ouellette, Claude Malaison, Michel Leblanc, Mathieu Bélanger, Kim et Jerome. People that I met randomly in different activities : Pierre-Antoine Fradet, Gab SEO Goldenberg, Jonathan Moquin, Jonathan Stoikovitch, Heri Rakotomalala, Simon Law, Michelle Sullivan, Mitch Joel, Joseph Thornley, Sylvain a frog Carle, Jean-Marc Langevin, Marc Laporte, Patrick Tanguay, Guillaume Brunet, Mylène Forget. Since I don’t have any blogroll, I’ll continue my list of Montrealers that I’m following via my feed reader (and that I’d surely like to have a quick chat with all of them in 2008): Eric Kucharsky, David Hamel, Pierre Coté, Ben Yoskovitz, Marc Snyder, Pierre Bouchard, Vincent Abry, Yves Williams, Martin Lessard, Alexandre Taillefer, Eric Baillargeon, Andres Restrepo. […]

Laissez un commentaire