S'abonner à mon fil RSS

Les relationnistes et la théorie de l’agenda setting

Durant les fêtes, je discutais de la notion de Agenda setting avec mon bon ami Serge Vallières. Voici pour toi Serge. 

« Les relationnistes créent l’opinion et la renforcent ou encouragent la défense de nouvelles opinions et de nouvelles actions. »

Toth et Heath : Theoretical and Critical Approaches to Public Relations, 1992, p. 30

Par leurs actions, les relationnistes, comme les journalistes, en traitant d’un sujet, parviennent à ce que ce sujet en vienne à faire partie des préoccupations du public.

Cette note a été postée le Jeudi, janvier 3rd, 2008 à 1:23 dans la catégorie MATIÈRE À RÉFLEXION, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


1 commentaire sur “Les relationnistes et la théorie de l’agenda setting”

  1. Serge V. a écrit:

    Avec les salles de presse qui réduisent de plus en plus leurs effectifs, notre défi en tant que relationniste pour les années à venir, sera de parvenir à insérer un sujet (une nouvelle) parmi les préoccupations du public pour une durée de plus de 24 heures.

    Pour ma part, je crois que les relations de presse demeurent l’un des plus importants vecteurs en communication et le succès d’une campagne repose plus que jamais sur la qualité des suivis personnalisés auprès des journalistes.

Laissez un commentaire