S'abonner à mon fil RSS

Un blogue pour ouvrir le dialogue avec une communauté

Récemment, j’ai publié deux billets sur l’utilisation des médias sociaux pour communiquer avec des publics cibles. Les billets sont ici et ici. Jusqu’ici, je n’avais pas trop donné de détails. On m’a cependant demandé quel était ce blogue que j’ai mis en ligne si rapidement et à si peu de frais. L’amie et collègue Michelle Sullivan en a parlé hier à la table ronde organisée par la SQPRP et elle m’a demandé, vu la réaction des gens dans la salle, de donner plus de détails.

Mon client est un promoteur immobilier qui envisage de construire un petit centre commercial dans le Vieux-Longueuil. Or, nous savions que le projet allait être contesté et nous cherchions à engager un dialogue constant avec les membres de la communauté. Je lui ai suggéré de mettre en ligne un blogue, ce qu’il a accepté tout de suite. Le blogue est ici. Il a été mis en ligne en 72 heures. Les honoraires pour le mettre en ligne ont été très raisonnables. Depuis qu’il est en ligne, nous avons accepté et publié tous les commentaires, sans exception et sans les censurer. Nous avons proposé des réponses lorsque cela s’y prêtait. Ce blogue nous a permis d’identifier des objections que nous ne soupçonnions pas et des rumeurs que nous n’avions pas identifiées. Nous avons donc répondu et corrigé sur le champ. Quel avantage ! Depuis que le blogue est en ligne (mi-octobre), il a reçu plus de 50 000 visites (en date du 31 décembre). Si vous voulez savoir comment j’ai fait pour obtenir de tels résultats, contactez-moi. Si vous tapez des mots clés dans un moteur de recherche : marché, Vieux-Longueuil, etc., le blogue sort sur la première page dans les résultats de recherche.

Qui blogue ? C’est la grande question. C’est le vice-président pour l’est du Canada, Louis Voizard. Je lui propose des sujets, il prend sa décision et signe tous les billets, sans exception. Évidemment, j’écris les billets pour lui, mais aucun n’est publié sans qu’il les voit et qu’il les corrige. C’est la même chose pour les réponses aux commentaires. En fait, Louis a offert une collaboration de tous les instants, malgré son emploi du temps chargé. Vive les Blackberrys !

Cette expérience a été concluante au-delà de mes espérances et je m’apprête à en lancer d’autres, pour d’autres clients. J’aimerais beaucoup avoir des commentaires, alors n’hésitez pas.

J’oubliais. Notre blogue a été remarqué et on en a parlé sur un autre blogue qui traite de développement urbain. Ainsi, mon client fait parler de lui dans la grande communauté des promoteurs immobiliers et du développement urbain. Quel cadeau ! Allez voir, c’est ici.

Cette note a été postée le Jeudi, janvier 17th, 2008 à 2:23 dans la catégorie CONSULTATIONS PUBLIQUES, MÉDIAS SOCIAUX, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


2 commentaires sur “Un blogue pour ouvrir le dialogue avec une communauté”

  1. 3e mardi | Third Tuesday Montreal : kickoff success! | 3e mardi | Third Tuesday Montréal a écrit:

    […] luminaries in attendance : Michel Leblanc, Claude Malaison, Sébastien Provencher, Geoffroi Garon, Pierre Bouchard, Marc Snyder among others.  And what Third Tuesday kickoff would be complete without the blessing […]

  2. Isabelle a écrit:

    Un blogue pour une consultation pré-électorale les prémices d’une nouvelle ère de dialogue avec notre communauté.

    Je travaille présentement avec une équipe électorale qui se présentera aux prochaines élections municipales 2009 dans notre petite municipalité de 6000 âmes. Dès le départ, les candidats on manifesté l’envie de consulter les gens, associations, organisations et commerces de notre communauté pour bâtir le programme électoral. S’inspirant de la campagne d’Obama, l’idée d’un blogue se concrétise tranquillement. Certains n’y voient pas l’intérêt (risque) tandis que d’autres trouvent l’idée géniale et même à la limite révolutionnaire pour une petite municipalité du Québec.

    Ce serait tout à fait très révolutionnaire et je vous encourage à le faire. Vous savez, mon client y voyait lui aussi certains risques. Aujourd’hui, il se félicite d’avoir accepté ma recommandation. On exagère à tort les risques du blogue et un risque, ça se contrôle. Si jamais vous allez de l’avant avec le blogue, auriez-vous la gentillesse de me faire connaître son adresse url ? J’aimerais beaucoup suivre votre expérience.

Laissez un commentaire