S'abonner à mon fil RSS

Comment défendre l’indéfendable

Deux crises alimentent les médias ces jours-ci ; la première à la FTQ construction, la seconde dans le monde de la télévision. Je ne me livrerai pas ici à un jugement sur la qualité (ou l’absence de qualité) dans la gestion de ces crises. Il me manque trop d’éléments pour formuler une opinion. Je vais plutôt m’attarder sur la période de silence, ponctuée dans certains cas du traditionnel et combien honni des journalistes « Pas de commentaires », observée dans les deux cas.

L’une des règles de base en gestion de crise consiste à en prendre le contrôle dès les premières heures. Une autre règle, moins souvent mentionnée celle-là, consiste à éviter toute précipitation, c’est-à-dire à remettre en question toute décision impulsive. En situation de crise, la première idée qui vient à l’esprit (pour formuler une réponse à la crise ou dicter une ligne de conduite) n’est pas nécessairement la meilleure, ou la bonne. Il faut prendre le temps de bien analyser et évaluer la situation (j’ajouterais penser à tout).

Dans le cas de la FTQ, le long silence ponctué de « Pas de commentaires » n’était pas la décision du siècle. Plusieurs jours après le déclenchement de la crise, on commence à voir des réactions. Je conçois que la FTQ avait besoin de temps pour analyser et décider de l’attitude à prendre, c’est prudent de leur part. Par contre, il aurait fallu proposer une réaction aux médias (ET SURTOUT À LEURS MEMBRES), réaction qui aurait eu pour objectif de gagner du temps. Par ailleurs, comment défendre l’indéfendable ? Pas besoin de faire un sondage pour savoir que les dépenses aux frais des membres, ÇA NE PASSE PAS entre camarades syndiqués.

Le chef de cabinet de Barak Obama, Rahm Emanuel, disait en entrevue il y a quelques mois : « Never allow a crisis to go to waste. » La FTQ ferait bien de saisir cette crise au bond. Les membres ne sont pas contents du tout.

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Mercredi, mars 11th, 2009 à 12:46 dans la catégorie GESTION ET RÉSOLUTION DE CRISE, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RELATIONS DE PRESSE. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire