S'abonner à mon fil RSS

Michelle Blanc : provocatrice, passionnante… comme toujours

Michelle n’y est pas allée par quatre chemins hier soir, à la rencontre de 3e Mardi. Des formules chocs, du contenu, beaucoup de contenu, et bon nombre de questions lancées aux personnes venues l’entendre. Du Michelle Blanc comme on l’aime, quoi.

La première question est venue d’un journaliste qui exprimait son ras-le-bol sur le phénomène Twitter. Michelle avait fait référence aux premières photos de l’avion qui a amerri sur la rivière Hudson, récemment, photos diffusées via Twitter. Et le journaliste de justifier que les meilleurs contenus d’information sur l’amerrissage forcé avaient été diffusés par les médias traditionnels. Ça s’appelle passer à côté de la question pas à peu près. Michelle venait juste de recommander aux journalistes de diversifier leurs sources d’information, avec Twitter notamment, afin d’être prévenus de nouvelles plus rapidement.

Je m’attendais à ce que les représentants des médias, qui étaient par ailleurs peu nombreux, posent des questions sur la crédibilité (ou l’absence de) des sources, mais elle n’est pas venue. N’est-ce pas le travail de tout journaliste de vérifier ses sources ? La discussion s’est plutôt déroulée entre Michelle et Marc Snyder. Des points de vue fort intéressants de la part de Marc et de Michelle.

Récemment, j’ai rencontré un journaliste du Journal de Montréal au marché Jean-Talon. Nous avons échangé sur le conflit de travail. À un moment, il me disait que le modèle de Cyberpresse lui semblait meilleur que celui de Canoë, d’autant plus, disait-il, que Cyberpresse se développe avec la participation des journalistes, ce qui ne semblerait pas être le cas pour Canoë, toujours selon le journaliste. J’ai posé la question à Michelle qui a reconnu que Cyberpresse a plus de contenu que Canoë, sans toutefois aller plus loin dans son analyse. Michelle m’a alors renvoyé à son billet sur 10 conseils pour aider les médias à devenir numériques dans lequel elle cite leChristian Science Monitor, comme exemple réussi de transformation du modèle d’affaires des médias traditionnels.

La question de la transformation des médias traditionnels n’a pas été réglée hier, mais au moins on a des pistes de réflexion.

Mots-clés : , ,

Cette note a été postée le Mercredi, mars 18th, 2009 à 8:29 dans la catégorie MÉDIAS SOCIAUX. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire