S'abonner à mon fil RSS

Si je travaillais pour un Ordre professionnel ou une association…

Je suis assez présent dans le milieu associatif et dans celui des ordres professionnels. J’y ai eu et j’y ai plusieurs clients. Je fais aussi beaucoup de formation dans ces secteurs. Et j’ai souvent des discussions sur la communication en général, parfois sur la communication avec les membres. Je suis toujours surpris de constater à quel point la communication avec les membres pourrait être améliorée. Ce qui m’inspire ce billet : si j’étais directeur des communications d’une association ou d’un ordre professionnel.

Premièrement, je jetterais un coup d’oeil au site Internet. Est-il de première génération ? Est-ce une application propriétaire qui me rend complètement dépendant de mon fournisseur ? Ais-je un CMS ? Y a-t-il une section nouvelles avec commentaires dans laquelle les plus récentes nouvelles s’ajoutent aux plus anciennes ? Les nouvelles y sont-elles ajoutées fréquemment ? Y a-t-il une visionneuse de photos et une autre pour les vidéos ? Mes membres peuvent-ils s’abonner à mon fil RSS ? Vous me voyez venir : oui, je changerais pour un site Internet de dernière génération, préférablement élaboré à partir d’une application en logiciel libre. Pourquoi ? Parce que l’association ou l’ordre jouirait d’une plus grande indépendance technologique, qu’elle économiserait de l’argent, qu’elle pourrait adapter et faire évoluer son site au rythme des besoins et des attentes de ses membres.

J’étudierais la possibilité de créer un ou des groupes dans Facebook. Plusieurs associations et même des ordres professionnels découvrent présentement que leurs membres ont créé des groupes dans Facebook. Certains de ces groupes sont anodins; d’autres sont hostiles et critiques. Ce qu’il faut retenir ici, c’est que les associations et les ordres ne contrôlent pas ces groupes. Dans certains cas, ils en ignorent l’existence. Je ferais donc une vigie Internet.

Une association et un ordre professionnel, ça fonctionne par groupes de travail. Je créerais des wikis dans l’intranet. S’il n’y a pas d’Intranet, j’en créerais un.

Je créerais un ou plusieurs blogues : pour la / le président(e), pour certaines directions.

Mes stratégies de communication rejoindraient le grand public, surtout si les positions de mon association ou ordre concernent le grand public. Terminé les communiqués traditionnels; je ferais des communiqués adaptés aux médias sociaux, histoire de rejoindre le public le plus large possible, sans avoir à passer par les médias.

J’ouvrirais des compte Flickr, SlideShare; je créerais une page dans YouTube afin d’y déposer des vidéos. J’utiliserais Twitter pour rejoindre rapidement mes membres et le grand public.

En y réfléchissant encore, je pourrais trouver d’autres façons d’être encore plus efficace.

Mots-clés : , , , , ,

Cette note a été postée le Jeudi, mai 7th, 2009 à 3:55 dans la catégorie COMMUNICATIONS, FORMATION, MÉDIAS SOCIAUX, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


2 commentaires sur “Si je travaillais pour un Ordre professionnel ou une association…”

  1. Michelle Sullivan a écrit:

    Billet intéressant – merci Pierre. À cette liste d’outils web, j’ajouterais LinkedIn. Plus professionnel que Facebook, l’outil nous permet également de faire du réseautage très pointu et de développer notre réseau professionnel. Pour une association ou un ordre professionel, il s’agit d’un bel outil de recrutement. On connaît la force des témoignages – quoi de plus facile comme outil pour encourager les membres à participer activement .. et facilement .. au processus de recrutement?

    Sur ce, je termine mon billet pour me diriger vers LinkedIn. J’ai une demande à faire auprès des membres du 3e mardi Montréal …

  2. Véronique Arsenault a écrit:

    Très bon billet et idées très intéressantes. Je suis tout à fait en accord avec le fait que les nouvelles technologies et médias sociaux doivent devenir une seconde nature pour une association, un moyen hautement efficace de se rapprocher de nos publics.

    Véronique,
    Malheureusement, très peu d’associations ou d’Ordre osent utiliser les nouvelles technologies.

Laissez un commentaire