S'abonner à mon fil RSS

Les blogueurs ne sont pas des journalistes

Hier, à l’événement Troisième mardi/Third Tuesday, le journaliste Jean-François Codere donnait la réplique à Michelle Blanc. Pour ceux et celles qui ont suivi mes tweets, vous avez appris que la prestation de Jean-François a provoqué plusieurs réactions chez les blogueurs présents et autres adeptes des médias sociaux. Passons sur le fait que Jean-François ait commencé sa présentation de façon fort peu nuancée et malhabile en insultant les blogueurs. Selon lui, les blogueurs ne font aucune recherche et ne vérifient pas ce qu’ils écrivent. Bref, ce qu’on retrouve sur les blogues, c’est de la merdre, véhiculée sur des blogues de « jospinotte.com », pour reprendre son expression. Par contre, tous les journalistes, sans exception, font des recherches exhaustives et vérifient absolument tous les faits. Devant les réactions vigoureuses de l’auditoire, Jean-François a, par la suite, nuancé ses propos. Heureusement, car il nous proposait un jugement à l’emporte-pièce, sans avoir fait une recherche poussée et vérifiée sur ce qu’il disait… ce que nombre d’entre nous n’avons pas manqué de lui rappeler.

Ce débat m’ennuie profondément. Selon moi, les médias sociaux (ce qu’on appelle les médias sociaux) ne sont pas comparables à la presse. Ce sont des « supports de communication » (l’expression est de Jean-François) ou, si vous voulez, des vecteurs de communication. Ceux et celles qui bloguent se servent de ces vecteurs pour toutes sortes de raisons. Facebook, MySpace et autres sont des lieux de socialisation en ligne qui commencent à être utilisés à des fins de communication, de marketing, d’affaires. Flickr, YouTube et autres sont des vecteurs de diffusion d’images. Est-ce que ça en fait des organes de presse ? Pas selon moi. Des blogueurs comme Claude Malaison, Éric Baillargeon, Michelle Sullivan, Michelle Blanc et autres se passionnent sur la communication, le marketing, le référencement dans les moteurs de recherche, etc. Ce sont des experts qui contribuent, par leur recherche, leur analyse et leurs opinions à faire connaître et à faire avancer leurs domaines de prédilection respectifs. Est-ce que ça en fait des journalistes ? Pas selon moi. Ce sont des experts, des chercheurs, des curieux, qui partagent leurs connaissances à ceux et celles qui s’intéressent à ces domaines.

Ce qu’on appelle la révolution Internet nous force tous à changer nos façons de faire notre travail. L’industrie de la communication est en train de changer, forcée de s’adapter aux nouvelles habitudes prises par les consommateurs qu’elle souhaite rejoindre, influencer et convaincre. Certains d’entre nous se sont déjà adaptés ; d’autres commencent à le faire; d’autres encore tardent à le faire. Les médias sont dans la même situation. Ils doivent changer le modèle du média général de masse qui semble répondre de moins en moins aux attentes du public. Plusieurs pensent que la solution est dans les contenus à valeur ajoutée, en ligne, accessibles en tout temps. Voilà qui devrait faire plaisir aux journalistes qui aiment faire de longues recherches exhaustives et vérifier absolument tous les faits avant de publier. Cette solution semble fondée, mais la réflexion doit être poussée plus loin.

Il y a de l’avenir pour le journalisme, Jean-François ; je ne t’apprends rien sans aucun doute. Il y a de l’avenir pour les médias sociaux, ne t’en déplaise. Les deux vecteurs de communication ne sont pas incompatibles, antagonistes. Et non, je ne crois pas que les blogueurs soient des journalistes. Je ne suis pas un journaliste, simplement un type qui fait de la communication et qui, après plusieurs années, demeure passionné par cette profession qui vit en ce moment des changements tout à fait stimulants.

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Mercredi, mai 20th, 2009 à 7:25 dans la catégorie MATIÈRE À RÉFLEXION, MÉDIAS SOCIAUX. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


2 commentaires sur “Les blogueurs ne sont pas des journalistes”

  1. Michelle Sullivan a écrit:

    Bravo – très bien dit. Au lieu de rédiger mon propre billet à ce sujet, je vais diriger mes lecteurs vers celui ci. Comme quoi même les blogueurs citent leurs sources ;)

  2. Montréal Technologie - Les médias sociaux au Québec francophone a écrit:

    […] aujourd’hui, de part et d’autre : Blogues, journalisme citoyen et communisme Les blogueurs ne sont pas des journalistes Jean-François Codère échangeait aux quelques voix des “gourous” du web social sa […]

Laissez un commentaire