S'abonner à mon fil RSS

L’acceptabilité sociale : vaut mieux prendre les devants

Je viens de conclure un autre projet avec un client qui rencontrait la résistance de résidents envers l’agrandissement de son commerce de quartier. Bien que l’agrandissement ait fait l’objet d’un projet particulier d’urbanisme, bien que le projet d’agrandissement ait reçu l’approbation du service d’urbanisme de l’arrondissement, il y avait de l’opposition. Des résidents ont déposé une demande de participation à un référendum et l’arrondissement a dû tenir un registre. Or, les résidents n’ont pas obtenu suffisamment de signatures pour forcer la tenue d’un référendum. Le projet aurait donc dû aller de l’avant. Mais non. Les résidents se sont présentés à une réunion du conseil de l’arrondissement et ils ont « brassé la cage ». Les élus ont donc choisi de ne pas adopter le projet. À la réunion suivante, les mêmes résidents ont déposé une pétition de plus de 250 noms, tout cela après leur « défaite » au registre. Résultat : encore plus d’hésitation de la part des élus qui ont demandé à mon client de rencontrer les résidents, ce qui aurait dû se produire au tout début du projet.

J’ai présenté le projet aux résidents avec l’appui de mon client et de l’architecte. La présentation rectifiait les faits quant à la taille et au volume du futur magasin, ce qui comptait parmi les inquiétudes des résidents. La discussion, surtout un dialogue, a été très fructueuse; elle a permis d’atténuer en partie les craintes, mais surtout d’établir une relation de confiance entre les résidents (tous des gens intelligents et nuancés) et mon client.

Au terme de la réunion, j’ai eu la certitude que les élus vont approuver le projet à leur prochaine réunion. Il n’y a pas de doute dans mon esprit que si nous avions engagé le dialogue avec la communauté dès le début du projet, nous aurions évité bien des délais.

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Jeudi, septembre 3rd, 2009 à 8:26 dans la catégorie CONSULTATIONS PUBLIQUES, GESTION ET RÉSOLUTION DE CRISE, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire