S'abonner à mon fil RSS

Marre de la politique? Ça ne s’est pas arrangé en fin de semaine

S’il y en a qui se demandent pourquoi les électeurs en ont marre de la politique et ne votent plus, l’émission Enquête de jeudi dernier s’est chargée de le leur rappeler. Les événements du week-end le leur ont rappelé. D’autres événements qui se produiront d’ici le 1er novembre et des reportages qui seront diffusés par les médias le leur rappelleront encore plus.

J’ai eu une intéressante conversation à ce sujet avec un ancien premier ministre du Québec au cours du week-end. On a parlé de Louise Harel et de Gérald Tremblay qu’il a bien connu. Je ne rapporterai pas ce qu’il a dit, par égard pour lui. Pour ma part, j’ai exprimé mes doutes sur les stratégies employées et sur les messages transmis à la population. J’ai du mal à comprendre que les chefs et leur équipe ne parviennent pas à identifier ce que les Montréalais et les Montréalaises aimeraient entendre d’un candidat à la mairie et l’attitude que les électeurs attendent d’un maire. Cela dit, il est facile pour moi d’écrire ce billet et je dois quand même souligner que les conseillers politiques des trois candidat ont un travail très difficile à accomplir.

Je suis pas mal fatigué d’entendre les journalistes poser encore et toujours les mêmes questions à Richard Bergeron (son tabagisme, ses théories sur tout, ses doutes sur l’attentat perpétré sur le Pentagone, etc.) Il est un candidat à la mairie après tout! Les électeurs auront un choix à faire le premier novembre. Ils préféreraient sans doute connaître la vision de Richard Bergeron et son programme. Mais non. Les médias s’attardent sur des déclarations malheureuses. (Remarquez, M. Bergeron aurait mieux fait de s’abstenir de parler de ces sujets, mais bon…) Je conseillerais à Richard Bergeron de cesser de répondre à ces questions. Il y a des techniques pour ce faire.

Il sera intéressant de voir si Richard Bergeron profitera des difficultés de Mme Harel survenues ce week-end. Elle qui prétendait laver plus blanc que blanc (surtout plus blanc que Gérald Tremblay), voilà qu’elle devra paraître moins fière.

Mots-clés : , , , , ,

Cette note a été postée le Lundi, octobre 19th, 2009 à 1:21 dans la catégorie COMMUNICATIONS, POLITIQUE MUNICIPALE, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire