S'abonner à mon fil RSS

Le débat d’hier : qu’en penser?

Je reviens sur le débat d’hier, débat qui en a frustré plusieurs et insatisfait d’autres. Pourquoi ? Parce qu’on a assisté à une bataille de coq; parce que les électeurs n’ont pas entendu les réponses qu’ils souhaitent… Allez-y de vos réponses, elles seront aussi bonnes que les miennes.

Tiens, prenons la toute première question posée par Patrice Roy : Comment allez-vous faire pour rétablir la réputation entachée de Montréal ? Gérald Tremblay n’a pas répondu à la question; il a affirmé que la prémisse de la question était fausse. Richard Bergeron s’est adressé aux Montréalais et aux Montréalaises et il a dénigré ses deux adversaires avant, en fin de réponse, de proposer les éléments de son programme pour rétablir la réputation de notre ville. Louise Harel s’est présentée comme une personne à la réputation sans tache et a attaqué le maire Tremblay. Elle s’est engagée à faire le ménage. Avez-vous eu réponse à la question posée par Patrice Roy? Non, si bien que l’animateur a reposé sa question. Madame Harel a continué à attaquer M. Tremblay. Bref, c’est l’éthique qui a coloré ce début de débat. Probablement parce que c’est sur ce sujet qu’il faut attaquer M. Tremblay, se disent les deux autres candidats. Pendant ce temps-là, on n’obtient pas de réponse à la question posée par Patrice Roy.

Patrice Roy revient sur la thématique de l’avenir de Montréal, parce qu’il n’a toujours pas eu de réponse à sa question. Alors il demande à chaque candidat de nommer un projet qui rétablira l’avenir de Montréal. Voici les réponses. Richard Bergeron : une stratégie pour le transport en commun qui convaincra les familles de ne plus quitter Montréal. Gérald Tremblay : le Quartier des spectacles, le Quartier international, la Technopole de la santé, le Museum nature, le Jardin Botanique, le Centre de biodiversité, l’Insectarium, etc. (trop c’est comme pas assez et je fais remarquer que ce ne sont pas des projets à venir, ce sont des réalisations de ses mandats précédents). Louise Harel : réduire la circulation automobile, recouvrir l’autoroute Ville-Marie, redonner l’accès aux berges. Ce qui me frappe ici, c’est le contenu des réponses. Patrice Roy a demandé un projet : Richard Bergeron en a cité un; Gérald Tremblay en a présenté plusieurs; Louise Harel en a donné trois. Gérald Tremblay fait son bilan dans toutes les entrevues auxquelles j’assiste. Il faudrait peut-être qu’il nous livre aussi sa vision d’avenir, à moins que l’avenir qu’il entrevoit pour Montréal ne dépasse pas les quatre prochaines années au cours desquelles il terminerait ce qu’il a commencé, un point c’est tout.

Mots-clés : , , , ,

Cette note a été postée le Mardi, octobre 20th, 2009 à 8:41 dans la catégorie COMMUNICATIONS, POLITIQUE MUNICIPALE, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


1 commentaire sur “Le débat d’hier : qu’en penser?”

  1. Philipe Tomlinson a écrit:

    Salut Pierre,
    Une belle tentative d’éclaircir le sujet, mais en effet, il reste que nous ne savons rien de plus suite au « débat » d’hier.
    Même les « spécialistes » de radio-canada appellés à commenter n’ont pu nous en dire autant sur quel candidat s’était démarqué!
    Une réponse possible réside dans le fait que nous n’avons plus les débats du passé – tu sais, ceux avec des règles claires sur le temps accordé à chaque intervenant et les droits de répliques, etc.
    Les médias ont tous adoptés le concept des tables rondes (de discussion) en appelant ceux-ci des « débats ».
    Commment savoir les positions des partis sur les enjeux électoraux quand les chefs sont demandés d’agir comme simple commentateurs de l’actualité politique. Si j’avais le goût d’écouter Le Club des Ex – je l’aurais fait.
    Hier, je recherchais un débat, malheureusement je n’ai eu que le status quo de la couverture médiatique en 2009.

    Tout à fait juste, Philipe.
    Un spécialiste du langage du corps, invité à C’est bien le meilleur le matin » aujourd’hui, donnait Mme Harel gagnante sur cet aspect. Dans un « vox pop », j’ai entendu que c’était Richard Bergeron. Bref, on n’est guère plus avancé.

Laissez un commentaire