S'abonner à mon fil RSS

Gros problèmes pour l’industrie minière

La Presse a publié la seconde partie de son dossier sur l’industrie minière dans son édition du 21 novembre dernier. Ce qui m’amène à poursuivre mes commentaires sur les mines en général, comme suite à mon billet intitulé Mineur un métier perçu de façon négative

À la fin de mon billet, j’y allais d’un questionnaire. Le journaliste Philippe Mercure propose le sien sous forme d’accusations. Première accusation : « Les entreprises minières vident le sous-sol du Québec sans payer de redevances au gouvernement. »
La réponse, c’est FAUX, bien que… « le vérificateur a conclu qu’il est impossible d’affirmer que les entreprises compensent l’épuisement des ressources collectives. »

Autre accusation : « Après avoir vidé le sous-sol, les entreprises se sauvent en laissant des trous béants et des terrains contaminés au gouvernement, qui se trouve pris avec la facture de restauration. » Le verdict : « Certaines entreprises semblent maintenant restaurer leurs sites avec sérieux, mais de mauvais élèves continuent de passer à travers les mailles du filet. »

Ces deux seules accusations et les réponses fournies par La Presse n’aident pas du tout à rétablir l’opinion publique. Je doute qu’une campagne de communication y change quoi que ce soit, tant que l’industrie ne se sera pas policée elle-même.Il ne suffira que d’une seule compagnie délinquante pour entacher la réputation de toute une industrie.

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Mardi, décembre 8th, 2009 à 2:02 dans la catégorie COMMUNICATIONS, ENVIRONNEMENT, INDUSTRIE MINIÈRE, PROTECTION DE VOTRE RÉPUTATION, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire