S'abonner à mon fil RSS

Dépenses électorales municipales : la communication l’emporte sur l’argent

On vient d’apprendre combien les partis politiques municipaux ont dépensé lors des dernières élections municipales. Personne ne sera étonné d’apprendre que les deux « vieux » partis, soit Union Montréal et Vision Montréal, ont dépensé beaucoup d’argent : 1,5 million $ et 1,4 million $ respectivement; c’est 10 $ par électeur.

De son côté, Projet Montréal a consacré 2,30$ par personne ou 250 000 $ et a récolté 25 % des voix alors que les autres partis, avec leurs gros investissements, ont engrangé 38 % et 33 % des voix.

Ce sont des résultats qui sont intéressants sous l’angle de la communication. Il faut se rappeler que l’équipe de Richard Bergeron a déployé une stratégie multiplateformes pour rejoindre les électeurs. Les deux autres partis l’ont aussi fait, mais avec mois d’efficacité et d’originalité, selon moi. Il faut également analyser et comparer les programmes de chaque parti et leurs orientations, tout en tenant compte du contexte médiatique. L’administration Tremblay a été éclaboussée par des scandales et Vision Montréal a eu du mal à gérer la crise Labonté. Pendant ce temps, la campagne de PJ se déroulait sans heurts. Finalement, les médias ont accordé un tant soit peu d’attention à Projet Montréal. Il était temps qu’ils le fassent. Plusieurs Montréalais et Montréalaises suivent ce parti depuis plusieurs années; les valeurs des électeurs se déplacent lentement et rejoignent les idées de PJ. Malheureusement, les médias dormaient au gaz et continuaient de faire des choix dans leur couverture des nouvelles. Ils sont là pour informer, mais ils décident de ce qui sera couvert, au nom de tous. Enfin…

Je pense que nous avons ici une belle leçon de communication pour expliquer (en partie seulement) les résultats électoraux et les dépenses électorales. Est-ce que Projet Montréal aimerait avoir plus d’argent pour la prochaine campagne électorale ? Sans aucun doute. Faudrait juste pas que ce parti succombe à l’argent et abandonne ses idées pour tenter de charmer l’électorat en lui disant ce qu’il veut entendre.

Un billet intéressant sur le sujet sur Spacing Montréal

Le communiqué de Projet Montréal

Bon extrait sonore de Richard Bergeron aux nouvelles de Radio-Canada ce matin : simple, direct et précis; pas de langue de bois.

Mots-clés : , , , , , , ,

Cette note a été postée le Jeudi, février 11th, 2010 à 9:50 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MÉDIAS SOCIAUX, POLITIQUE MUNICIPALE, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS DE PRESSE, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


1 commentaire sur “Dépenses électorales municipales : la communication l’emporte sur l’argent”

  1. Brigitte L'Heureux a écrit:

    J’apprécie vos observations sur la communication en politique. En ces temps où il faut envisager des solutions originales pour diminuer les dépenses, il est réjouissant de voir un exemple concret. Merci d’observer la vie municipale, je lis vos billets avec intérêt.

Laissez un commentaire