S'abonner à mon fil RSS

Échangeur Turcot : peut-on réduire la motorisation en réduisant le nombre de voies ? (5e billet)

C’est François Cardinal qui pose cette question dans un article publié le 22 avril. À mon avis, c’est l’une des principales questions à se poser sur l’échangeur Turcot. C’est le sujet qui provoque un vif débat. Parce que dans notre société tout à l’auto (et au VUS), la simple idée de retrancher des voies au profit du transport en commun provoque de vives réactions.

Montréal répond oui, à condition que le transport en commun soit massivement développé en amont. Le MTQ a jusqu’à maintenant répondu le contraire, présentant initialement un projet large de quatre voies.

Montréal répond oui, mais force est d’admettre que l’argument du transport en commun en laisse plusieurs sceptiques. Parlez-en aux usagers du transport en commun… Tant que Montréal n’aura pas des infrastructures de transport collectif modernes, efficaces, rapides, ponctuelles, confortables, etc., personne ne croira à l’argument de la ville. D’autres villes dans le monde ont beau faire la démonstration de l’efficacité du transport collectif, en Amérique du Nord (royaume de l’auto-personnelle-avec-un conducteur-pas-de-passager) le transport collectif, c’est pour les pauvres, les écolos-rêveurs-déconnectés-de-la-réalité-économique, les « greennecks » comme l’a écrit quelqu’un.

On est en présence ici d’un changement des perceptions et des comportements. On demande aux gens (lire aux automobilistes) d’envisager de laisser leur auto à la maison pour prendre les transports en commun. C’est un changement majeur. Or, changer les perceptions et les comportements, ça prends du temps, beaucoup de temps. C’est fort bien documenté en communication.

Voilà (entre autres choses) pourquoi le projet présenté par la Ville de Montréal sera difficile à faire accepter.

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Mercredi, avril 28th, 2010 à 8:08 dans la catégorie COMMUNICATIONS, CONSULTATIONS PUBLIQUES, ENVIRONNEMENT, POLITIQUE MUNICIPALE, RELATIONS DE PRESSE, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire