S'abonner à mon fil RSS

Les médias sociaux sont un état d’esprit

Faciles les médias sociaux ? Non. Non pour les personnes qui n’y connaissent rien et qui songent à s’y initier. Les médias sociaux ne sont pas facilement accessibles parce qu’ils représentent un bouleversement culturel, une nouvelle façon de penser et de voir la communication, le marketing, un changement dans les habitudes (les nôtres), dans notre confort, dans ce que l’on connaît, ce qui nous est familier. Les médias sociaux représentent un changement, un bouleversement, c’est pourquoi je dis qu’ils sont, d’abord et avant tout, un état d’esprit.

J’accompagne en ce moment une grande société mondiale dans un tel changement profond qui les amènera à faire usage des médias sociaux dans leurs stratégies de marques et de réputation. Je suis en train de rédiger une charte d’utilisation des médias sociaux en impliquant les RP, le marketing, les ressources humaines et le juridique. J’y joins les différentes politiques : éditoriale, nétiquette, protection des renseignements personnels, règles de divulgation et autres. Bientôt, je vais développer une formation pour les personnes qui représenteront cette société dans les médias sociaux et pour les employés qui utilisent les médias sociaux à des fins personnelles. Car les employés qui auront la responsabilité de représenter cette société dans les médias sociaux devront au préalable avoir suivi cette formation et obtenu un agrément. Tout un défi ! Car au-delà d’initier les employés aux différentes plateformes, il faut les amener à changer leurs habitudes, celles apprises à l’université et développées au travail, au fil du temps. Il faut les amener à penser et à agir différemment, à adopter des réflexes différents. Il faudra leur faire comprendre qu’à la première critique ou commentaire négatif, la réaction ne sera pas de fermer les commentaires ou encore d’utiliser la langue de bois pour dire qu’on réfère la question aux autorités compétentes, sans jamais avoir l’intention de s’occuper véritablement de la question. Il faudra développer le réflexe de saisir toutes les occasions qui leur seront données par la communauté pour transformer une situation négative en occasion nouvelle, positive.

Récemment je discutais avec un client. Ce client, sur ma recommandation, à utilisé les médias sociaux dans un projet bien particulier. Les résultats ont été positifs. Alors que je lui recommandais d’aller plus loin, de modifier sa stratégie pour poursuivre le travail amorcé (et réussi), sa réponse était toute prête : je retourne à mes bonnes vieilles habitudes. Probablement parce que c’est du connu, c’est confortable. L’état d’esprit n’était tout simplement pas là.

Mots-clés : , , , , ,

Cette note a été postée le Mardi, juillet 6th, 2010 à 7:47 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MATIÈRE À RÉFLEXION, MÉDIAS SOCIAUX, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire