S'abonner à mon fil RSS

Médias sociaux et relations avec les parties prenantes

Les médias sociaux nous offrent plusieurs opportunités pour redéfinir nos communications avec les parties prenantes. Via Bruno Boutot, j’apprends que la Ville de New York vient de créer le poste de Chief digital officer. Bien sûr, on peut trouver intéressant que la ville de New York ait envie d’utiliser Twitter, Tumblr, Facebook et Foursquare. Ce qui m’intéresse beaucoup plus, c’est la réflexion et l’analyse que fera la titulaire du poste, Rachel Sterne, les objectifs qui seront définis et l’intégration des médias sociaux aux stratégies courantes de relations publiques de la ville. Parce que tout se joue à ce niveau. L’article ne le mentionne pas, mais il nous indique dans quelle direction Rachel Sterne se dirige : “This role is not just about a Twitter account,” she said in a recent interview, though she does have one, @rachelsterne, with roughly 21,000 followers. “It’s about evolving government. It’s about doing a better and better job of serving New Yorkers.”

Chez nous, la Ville de Saguenay a elle aussi choisi d’utiliser les médias sociaux pour entretenir des relations avec ses commettants. Le site Ville en action fait une magistrale démonstration de l’utilisation des médias sociaux par une administration municipale. Et, pour avoir discuté avec la personne qui s’occupe de ce site, Ville en action permet au maire, Jean Tremblay, de rejoindre directement la population sans avoir à soumettre ses positions au médias qui, immanquablement, passent les communications de la ville par leur propre filtre.

Matière à réflexion pour administrations municipales et autres.

Pour lecture : New York réinvente les relations avec les citoyens

Mots-clés : , ,

Cette note a été postée le Mardi, août 2nd, 2011 à 8:43 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MÉDIAS SOCIAUX, POLITIQUE MUNICIPALE, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire