S'abonner à mon fil RSS

Médias sociaux et renouvellement de convention collective : un employeur utilise YouTube

Dans mon dernier billet qui remonte à plusieurs jours (désolé je suis très occupé en ce moment), j’expliquais que le recours aux médias sociaux dans un contexte de renouvellement de convention collective allait devenir plus fréquent. C’est déjà commencé en Europe et aux États-Unis. Au Canada, les avocats commencent à s’y intéresser. J’étudie l’utilisation des médias sociaux dans un contexte de renouvellement de convention collective depuis le mois de novembre dernier afin de pouvoir conseiller mes clients. Et je trouve des cas tout à fait intéressants.

OK, on sait que, par la loi, l’employeur ne peut pas négocier directement avec les employés syndiqués. Mais peut-il s’adresser à ces employés dans certaines circonstances ? La direction des hôtels Hyatt l’a fait et elle a eu recours à YouTube pour le faire. Voici le contexte.

À Chicago, durant les négociations pour le renouvellement de la convention collective, la partie patronale a constaté que le syndicat utilisait YouTube pour diffuser des messages à ses membres. La partie patronale était d’avis que les vidéos produites par le syndicat omettaient certains éléments importants et représentaient, jusqu’à un certain point, de la désinformation. Hyatt a décidé de produire sa propre vidéo, qu’elle a déposée sur youTube et qu’elle a diffusée en boucle sur les écrans en circuit fermé de l’organisation (cafeteria, vestiaires).

Selon Bob Bruno, director of the Labor Education Program at the University of Illinois : « Hyatt circumvented the union’s message to its members by using YouTube. That’s a win for the employer (…) » Plus loin, il écrit : « Labor laws prohibit employers from negotiating directly with their unionized employees. YouTube is the next best thing. »

Voici la vidéo

Mots-clés : , , , , ,

Cette note a été postée le Mercredi, février 8th, 2012 à 8:33 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MÉDIAS SOCIAUX, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire