S'abonner à mon fil RSS

Médias sociaux et conventions collectives : patrons et syndicats collaborent

L’utilisation des médias sociaux en situation de renouvellement de convention collective (en période de négociation) commence à se répandre et arrive au Québec. L’une des raisons principales de cette utilisation : l’efficacité des médias sociaux pour joindre rapidement les travailleurs et les travailleuses. C’est tellement vrai qu’un grand groupe syndical et un employeur ont convenu de collaborer et d’utiliser conjointement les médias sociaux pour communiquer avec les syndiqués. Pas beau ça ?

Lors des dernières négociations, la page Facebook des Travailleurs unis de l’automobile (TUA), pour ce qui concerne la convention collective de General Motors (GM) était administrée conjointement par les TUA et par GM. Kim Carpenter, porte-parole de GM, déclarait : « GM saw the site as an important way to ensure members could quickly receive information from the company as well as from union leaders. »

Les autres grands constructeurs automobiles étaient aussi en période de négociation. Avec GM, ils ont accepté de travailler avec le syndicat afin de mettre en ligne un site sécurisé permettant aux syndiqués de recevoir des courriels contenant des mises à jour sur les négociations. Le vice-président des TUA, responsable des négociations avec Chrysler déclarait : « We may have gotten a lot more done in the past, and things would have gone smoother provided we had tools like this. »

Enfin, certaines sections locales des TUA ont permis à leurs membres de faire part de leurs préoccupations et de poser des questions sur Facebook. Pour en savoir plus, cliquez ici et ici.

Prochains billets : d’autres exemples, les médias sociaux les plus utilisés et quelques constats.

Mots-clés : , , , , , , ,

Cette note a été postée le Mercredi, février 15th, 2012 à 8:43 dans la catégorie COMMUNICATIONS, Facebook, MÉDIAS SOCIAUX, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire