S'abonner à mon fil RSS

Médias sociaux et renouvellement de convention collective : constats

Qui utilise les médias sociaux lors de négociations pour le renouvellement d’un contrat de travail ? Que fait la partie patronale ? Y a-t-il des cas de collaboration entre partie patronale et syndicat pour mieux informer les syndiqués ? Est-ce qu’on verra des cas d’utilisation des médias sociaux par le syndicat ou la partie patronale au Québec ? Quatre constats.

Premier constat – Des cas d’utilisation des médias sociaux par la partie patronale ou syndicale sont apparus aux États-Unis et en Europe. Encore peu nombreux pour l’instant, leur nombre serait en croissance. Donc, attendez-vous à voir des cas ici au Québec. Pour l’instant, ce sont les syndicats qui semblent être les premiers à avoir recours aux médias sociaux en période de négociation. Mais la partie patronale pourrait s’y mettre. La direction des hôtels Hyatt de Chicago l’a fait avec succès, comme je l’expliquais dans un billet précédent.

Second constat – La partie patronale semble moins portée à utiliser les médias sociaux. Elle préfère s’en remettre aux moyens traditionnels.

Troisième constat – Patrons et syndicats pourraient faire une utilisation conjointe des médias sociaux pour communiquer rapidement avec les syndiqués. GM l’a fait avec les travailleurs unis de l’automobile (voir mon billet).

Quatrième constat – Le monde du travail, les cabinets d’avocats et les universitaires s’intéressent beaucoup à la question et suivent les cas documentés d’utilisation des médias sociaux par les syndicats et la partie patronale. La section du Québec de l’Association du Barreau canadien organise d’ailleurs un événement sur ce sujet au mois de mai prochain.

Mots-clés : , , , ,

Cette note a été postée le Jeudi, février 23rd, 2012 à 8:33 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MATIÈRE À RÉFLEXION, MÉDIAS SOCIAUX, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire