S'abonner à mon fil RSS

Médias sociaux et conventions collectives : quand les syndiqués s’en mêlent

On commence à voir des cas d’utilisation des médias sociaux lors de renouvellement de convention collective. Généralement, ce sont les syndicats qui utilisent les médias sociaux à toutes sortes de fins, l’une d’entre elles étant pour exercer des pressions sur l’employeur. On voit aussi (mais moins souvent) des employeurs avoir recours aux médias sociaux en réaction à l’utilisation faite par les syndicats.

Et puis, il arrive que des syndiqués utilisent les médias sociaux pour critiquer leur syndicat. Comme ces syndiqués qui ont créé un groupe privé sur Facebook. On m’en a parlé, mais je vais demeurer discret sur l’identité du syndicat. Dans cette affaire, il semble que le syndicat a appris l’existence du groupe par un syndiqué qui avait été invité à se joindre au groupe. Vous allez me dire : « c’est pas trop grave puisque le groupe est privé ». Je ne suis pas certain que les membres de l’exécutif ont vu cela du même oeil. J’en ai d’ailleurs discuté avec eux, car ils se demandaient quoi faire. Bonne question, s’il en est une.

Depuis que les médias sociaux ont fait leur apparition, chaque personne a désormais le pouvoir et les outils pour créer du contenu et le diffuser. Chaque personne peut rejoindre d’autres personnes, créer un groupe, une communauté, suggérer des idées, les diffuser, influencer, et j’en passe. Mais je ne vous apprends rien, bien évidemment.

Si des syndiqués, insatisfaits de leur syndicat, décident d’en parler à quelques camarades et, lentement, à rejoindre un plus grand nombre de camarades, ils peuvent créer une sorte de mouvement. Autrefois, ces syndiqués auraient procédé par courriel ou par un autre moyen. Les médias sociaux rendent leurs efforts plus efficaces et plus redoutables pour ceux et celles qui sont la cible de ces critiques.

 

Mots-clés : , , ,

Cette note a été postée le Lundi, avril 2nd, 2012 à 8:37 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MATIÈRE À RÉFLEXION, MÉDIAS SOCIAUX, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire