S'abonner à mon fil RSS

Réseaux sociaux ou l’ère de l’exhibitionnisme

Les réseaux sociaux, il faut en convenir, donnent lieu à de l’exhibitionnisme et à des pulsions narcissiques chez certains. Il suffit de se promener de plateforme en plateforme et d’y lire ce que les adeptes y déposent comme messages.

Prenez les applications de géolocalisation : Foursquare, Facebook Places, Google Latitude, Plancast. Elles permettent aux curieux de « voir au travers des murs » et de connaître l’emplacement exact de nos amis et relations. Ces applications sont surtout utiles aux annonceurs et autres profiteurs des réseaux sociaux pour connaître les habitudes des consommateurs. Sinon, à quoi me sert de faire un « check-in » pour prévenir mon réseau que ce soir, je dîne dans l’un des restaurants les plus chers de Montréal ? Me viendrait-il à l’idée de prévenir mon réseau que je prends mon repas dans un boui-boui crasseux de Montréal, ou que je viens d’arriver dans une chaîne de vêtements à bas prix pour refaire ma garde-robe d’automne ?

Parlant de check-in, il y a l’application « MeMap » qui nous permet de suivre tous les « check-in » de nos amis sur une seule carte. Il y a encore « Sonar » qui révèle l’emplacement des amis qui se trouvent à proximité de nous. Serions-nous devenus des espions à la petite semaine ?

Pour les adeptes du vélo, il y a cette application pour iPhone, « Cyclometer », qui permet à nos amis de suivre, d’entendre (?) et de partager où nous sommes et ce que nous faisons sur nos vélos. Les cyclistes professionnels devraient-ils utiliser cette application afin de savoir où se trouvent leurs concurrents ?

Mots-clés : , , , , , , , ,

Cette note a été postée le Lundi, août 27th, 2012 à 8:59 dans la catégorie COMMUNICATIONS, MÉDIAS SOCIAUX, RÉFLEXIONS ET EXPÉRIENCES, RELATIONS PUBLIQUES. Vous pouvez suivre les commentaires à propose de cette note grâce à ce flux RSSRSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou insérer un trackback depuis votre site.


Laissez un commentaire